Inside

INSIDE

Secret Space Programs

At the age of 8, I remember very well being flown over by a dark triangular spacecraft (I learned years later that it was the TR3B), a kind of light ray coming out and, it is as if all of a sudden I floated to the mysterious object, and once inside, I found myself with American soldiers.

I’m told that everything is fine, that I do not have to worry. The ship is flying fast, very fast.

We are above a desert and the next moment we are in a huge underground complex. And there are a lot of people: doctors, scientists, armed soldiers as if there was a war going on. I am told that everything is fine. That I have nothing to fear.

And strangely, I do not feel any fear. Various feelings intermingle, I am surprised without really being, I feel like I already know everything.

The high-ranking officer who has been with me since the moment I found myself aboard the ship, tells me that I will now be taken to take some medical examinations and some tests. He tells me again that everything is fine.

We take an elevator, and we go down. I do not know how many levels there are, I do not remember, but it was quite long. Several minutes.

The doors open and we end up in a kind of corridor. On each side there are armed soldiers. On leaving we take a left, there is no opening, no natural light, but artificial lights run through the walls of the corridor on each side. We arrive at a door, and my “guide” takes a badge out of his pocket.

He tells me !

-It is a special badge, issued only to a very small number of people.

The door opens. The room looks a bit like an operating room in a hospital. There are two or three doctors / scientists and two other soldiers. I look all around me, there are screens that I have never seen elsewhere, with a lot of devices that I can not recognize. The senior officer asks me to sit on a chair that faces two screens. These seem almost transparent when you look closely. I am told that I will be connected to a computer via HiTech sensors for analysis and measurements.

“There will be no pain, I am told. Simple checks of routines.

Two sensors are placed on my temples and another in the middle of the forehead. They have no wires and emit blue lights intermittently.

I see my head appear, then my brain on the screens. One of the scientists smile as he looks at one of his colleagues.

He said: It’s good, we’re ready!

My military guide explains this:

– Very good David! Now, relax, breathe calmly. We will analyze your brain and its activity. Everything will be alright !

 -Well, close your eyes for a moment, and breathe deeply!

After a few seconds I hear a woman’s voice:

-David, do you hear me?

I open my eyes and look around … I do not see a woman in the room.

-Do you hear me David? she asks me again.

Seeing that she is not here, I decide to answer by the thought.

-Yes, I hear you. But I do not see you.

-Do not worry, everything is fine. I am not with you, but we can communicate.

-You are in another room by side ? I asked him.

-No ! In fact I am far from you, and close at a time.

-What do you mean ? Are you dead?

(I began to believe that I was talking to a spirit).

She laughs. “No, no, I’m not dead, but alive.”

Around me I hear the scientists working and one says:

-It’s pretty amazing! Watch this activity! We have rarely observed this.

My military guide had a broad smile. “Keep going!” He tells them.

In fact, not only did they see everything on the screens, but they could hear my conversation with this mysterious woman, through the headphones they were wearing. They must be connected to the sensors.

-But where are you? I asked him.

-David, I’m thousands of miles away from where you are, and yet I hear you as if I’m next to you.

And there I do not know why but it became obvious to me, and tell her:

-You are not on Earth!

There was a relief in his voice:

-Effectively. I am not on the Earth with you. But on the moon!

-On the moon !?

-Yes! Do not worry. The general will explain everything to you. And welcome among us. We will meet, very soon. Goodbye David!

The communication being over, I could see that everyone was smiling around me. They talked a lot. The exchanges were intense.

The general removed the sensors and said:

-Come ! Get up and follow me!

-We need people like you David, people who have this ability to communicate by mind or thought. If you agree, you will participate in something unique and experience something out of the ordinary. Come with me, I’ll show you what it is and introduce you to “special people”.

We are headed again to the elevator. The two armed soldiers who were in the hallway walk and follow us.

Guessing my worries, the general said to me:

-Do not worry about that. Simple security measure. If they are armed like this it is to deal with all eventualities and / or threats. You will better understand for yourself from one moment to another. On the other hand, do not be afraid, because you will know “people” that you have never seen before. For some of them, they are very impressive. But do not be intimidated, because they can go into your thoughts. Even if you’re only eight, I know you understand me. From today your life will change, David! “

-Are you ready ?

I nodded. We take the elevator, and go down a few more levels.

-You can at any time refuse to continue and go home, know it. We do not oblige you in anything. Even if the way we used to take you here is a little brutal and sudden, you always have the choice. So I ask you the question again: are you ready?

-Yes ! I told him.

But at the same time a flood of thoughts, feelings and emotions flooded me. I was thinking especially of my parents, my family, my friends. As if I sensed that I was not going to see them again for a long time. And on the other hand, it feels like I’m in my place here. Something resonated in me.

The general pulled me out of my thoughts. We were out of the elevator and we found ourselves in a corridor similar to the previous one. And there, facing a solid metal door, he said:

-We arrived David! From the moment you walk through this door, you will not be able to go back. So it’s up to you now to decide if you really want to continue.

-I want it ! I replied without hesitation.

-Very good ! Perfect David !! So get ready to enter a new world, unknown to almost everyone. Life as you know it now no longer exists, at least forgets everything you’ve known so far, because in reality everything is different. But that, you already know, no?

-Do you want to talk about the E.Ts that I saw not long ago?

-Haha … you call them that … but that’s it. And you will see for yourself that there are many, of various forms and appearances.

-So ? Ready ?

-Yes !

This time the badge alone was not enough to open, he had to type a long code

on the digital box. In a metallic and dull squeak, the thick door opened.

At first I could not distinguish anything, so there was a bright light.

The general says to me:

-Wait a few minutes, the time they finish their tests. The light will become normal again.

I could hear people on the other side. Many movements too. And above all, a sound. A kind of vibration that resonates and almost clogs my ears. The intense light weakens until it goes out.

-Again few seconds, and we can go there. The general told me.

We pass the door and enter a “huge room”. There are really a lot of people. And above all, in the center there is a group of beings who are not from here. Some look like the ones I saw a few months ago. Others are almost human. They are all placed around a strange object that emits pulsating light.

All of a sudden, I realize that they are watching us all.

-Do not be afraid ! We will make the presentations after. I’m taking you to see someone in particular.

We cross the room to reach a door and find ourselves in another room.

There is a woman with long blond hair, two small gray-skinned beings and another soldier. They seem to argue. But I can already feel a disagreement. The tension is palpable. And above all, I have the hairs on the back of the neck, as if to warn me that something is wrong or that there is danger.

The general say:

This is the little boy I told you about. His name is David.

“Hello David, welcome!”

This woman with sparkling blond hair had just spoken to me in thought. His voice is sweet and warm. But something different was coming from his person.

“Are not you human?” I asked him.

“Not in the sense where you hear it, actually, I come from far away, beyond the stars.”

The gray beings do not seem happy with my presence, they look at me and probe me with their huge black eyes. They try to get into my mind or my thoughts. The general was right. But I do not know how, I can keep them out of me. What really worries me is my feelings. I still have goose bumps. The “Nordic” woman (at first sight that’s what they call themselves) reassures me with thoughts of love.

The General and the two Grays (it is still the Nordic who tells me that they are so named, and that they come from Zeta de Reticuli) seem to have virulent exchanges. They do not agree on something. He pulls from his pocket a device. It looks like a miniature screen. When he touches it with his fingers, the images change. He shows it to the Zetas while continuing to talk. Then, I realize that there is noise on the right, in the bottom of the room. It’s dark. I distinguish two soldiers, firearms in hands. But behind them, there is someone else. Very tall and sturdy. I can see his silhouette. My hair is up again. I understand now where it came from. This immense being is full of hatred, anger, violence. I can feel it. He comes out of the shadows. The soldiers are trying to pull him back. He is always moving forward. He has incredible strength. And there, I take a little fear. It is at least three meters high. And he looks like a big lizard. His skin is brown, scaly and shiny. He stares at me. He is really angry. The soldiers order him to back off. But he does not want to. He continues to move forward. The general gives them the order to fire if he goes one step further. Nothing works. He advances and dismisses the two soldiers with a gesture. They are about to shoot but their rifles are torn from their hands. The general stands before me. Like to protect me. He is about to fire when, suddenly, a strange sound is heard. A sphere of blue color appears as coming out of nowhere. Strangely, the Reptilian moves back. He seems surprised too. The sphere is placed between us and him. I’m looking for someone inside. He looks all blue too. It emanates a great light of this being, it is incredible.

YOU WILL SOON DISCOVER THE FOLLOWING

Davian 

Secret Space Programs, SSP, Extraterrestrials, UFO, MJ12, MILAB,

Inside

All rights reserved © 2018

A l’intérieur

Programmes Spatiaux Secrets

A l’âge de 8 ans, je me souviens très bien d’avoir été survolé par un vaisseau spatial triangulaire sombre (j’ai appris des années plus tard que c’était le TR3B), une sorte de tube lumineux en descend et m’aspire, c’est comme si tout d’un coup je flottais jusqu’au mystèrieux appareil, et une fois à l’intérieur, je me suis retrouvé avec des soldats américains. On me dit que tout va bien, que je n’ai pas à m’inquiéter. Le vaisseau vole vite, très vite.

Nous sommes au-dessus d’un désert et l’instant d’après nous voilà dans un immense complexe souterrain. Et il y a beaucoup de gens : des médecins, des scientifiques, des soldats armés comme s’il y avait une guerre qui se préparait. On me dit que tout va bien. Que je n’ai rien à craindre.

Et étrangement, je ne ressens aucune peur. Des sentiments divers s’entremêlent, je suis surpris sans vraiment l’être, j’ai l’impression de déjà tout connaître.

Le haut gradé qui m’accompagne depuis l’instant où je me suis retrouvé à bord du vaisseau, me dit qu’on va maintenant m’emmener passer quelques examens médicaux et quelques tests. Il me répète encore que tout va bien.

Nous prenons un ascenceur, et nous descendons. Je ne sais pas combien de niveaux il y a, je ne m’en souviens pas, mais c’était assez long. Plusieurs minutes.

Les portes s’ouvrent et nous nous retrouvons dans une sorte de couloir. De chaque côté, il y des soldats armés. En sortant nous prenons à gauche, il n’y a aucune ouverture, pas de lumière naturelle, mais des lumières artificielles parcourent les parois du couloir de chaque côté. Nous arrivons face à une porte, et mon “guide” sort un badge de sa poche.

Il me dit !

-C’est un badge spécial, délivré qu’à un tout petit nombre de personnes.

La porte s’ouvre. La pièce ressemble un peu à une salle d’opération dans un hôpital. Il y a deux ou trois medecins/scientifiques et deux autres soldats. Je regarde tout autour de moi, il y a des écrans que je n’ai jamais vu ailleurs, avec tout un tas d’appareils que je n’arrive pas à reconnaître. Le haut gradé me demande d’aller m’asseoir sur une chaise qui fait face à deux écrans. Ces derniers semblent presque transparent quand on les regarde de près. On me dit qu’on va me relier à un ordinateur via des capteurs HiTech pour faire des analyses et des mesures.

-Il n’y aura aucune douleur, me dit-on. Simples vérifications de routines.

Deux capteurs sont placés sur mes tempes et un autre au milieu du front. Ils n’ont pas de fil et émettent des lumières bleues par intermittence.

Je vois apparaître ma tête, puis mon cerveau sur les écrans. Un des scientifiques esquisse un sourire en regardant un de ses collègues.

Il dit : C’est bon, nous sommes prêts !

Mon guide militaire m’explique ceci :

– Très bien David ! Maintenant, détends-toi, respire calmement. Nous allons analyser ton cerveau et son activité. Tout va bien se passer !

-Bien, ferme les yeux un instant, et respire profondément!

Au bout de quelques secondes j’entends la voix d’une femme :

-David, tu m’entends?

J’ouvre les yeux et regarde autour de moi…je ne vois pas de femme dans la pièce.

-Est-ce que tu m’entends David? me redemande-t’elle.

Voyant qu’elle n’est pas ici, je décide de répondre par la pensée.

-Oui, je vous entends. Mais je ne vous vois pas.

-Ne t’inquiète pas, tout va bien. Je ne suis pas avec vous, mais nous pouvons communiquer.

-Vous êtes dans une autre pièce à côté? Lui demandai-je.

-Non ! En fait je suis loin de vous, et tout proche à la fois.

-Comment cela ? Vous êtes morte ?

( je commençais à croire que je parlais à un esprit ).

Elle rit. ” Non, non. Je ne suis pas morte, mais bien vivante.”

Autour de moi j’entends les scientifiques qui s’affairent et l’un deux dit :

-C’est assez incroyable ! Regardez cette activité ! Nous avons rarement observé cela.

Mon guide militaire avait un large sourire. ” Continuez !! ” leur dit-il.

En fait, non seulement ils voyaient tout ce qui se passe sur les écrans, mais en plus ils pouvaient entendre ma conversation avec cette mystérieuse femme. Sûrement à travers les écouteurs qu’ils portaient. Elles doivent êtres reliées aux capteurs.

-Mais où êtes-vous? Lui demandais-je.

-David, je me trouve à des milliers de kilomètres de l’endroit ou tu es, et pourtant je t’entends comme si j’étais à côté de toi.

Et là je ne sais pas trop pourquoi mais çà devenait une évidence pour moi, et lui dis :

-Vous n’êtes pas sur Terre !

Il y eut un soulagement dans sa voix :

-Effectivement. Je ne suis pas sur la Terre avec vous. Mais sur la Lune !

-Sur la Lune !?

-Oui! Ne t’inquiète pas. Le général va tout t’expliquer. Et bienvenue parmi nous. Nous allons nous rencontrer, très bientôt. Au revoir David !

La communication étant terminée, je pus constater que tout le monde avait le sourire autour de moi. Ils discutaient beaucoup. Les échanges étaient intenses.

Le général m’enleva les capteurs et me dit :

-Viens ! Lève-toi et suis-moi !

-Nous avons besoin de gens comme toi David, des gens qui ont cette faculté de communiquer par l’esprit ou la pensée. Si tu es d’accord, tu vas participer à quelque chose d’unique et vivre une expérience hors du commun. Viens avec moi, je vais te montrer de quoi il s’agit et te présenter à des “gens spéciaux.

Nous nous dirigeons à nouveau vers l’ascenceur. Les deux soldats armés qui se trouvaient dans le couloir se mettent en marchent et nous suivent.

Devinant mes inquiétudes, le général me dit :

-Ne t’inquiète pas pour cela. Simple mesure de sécurité. Si ils sont armés comme cela c’est pour parer à toutes éventualités et/ou menaces. Tu vas mieux comprendre par toi-même d’un instant à l’autre. Par contre, n’aie pas peur, car tu vas connaître des “gens” que tu n’as jamais vu avant. Pour certains d’entres-eux, ils sont très impressionnants. Mais ne te laisse pas intimider, car ils peuvent rentrer dans tes pensées. Même si tu n’as que huit ans, je sais que tu me comprends. A partir d’aujourd’hui ta vie va changer, David !”

-Es-tu prêt ?

J’acquiesçais. Nous reprenons l’ascenceur, et redescendons encore de quelques niveaux.

-Tu peux à tout moment refuser de continuer et repartir chez toi, sache-le. On ne t’oblige en rien. Même si la manière qu’on a utilisée pour t’emmener ici est un peu brutale et soudaine, tu as toujours le choix. Alors je te repose la question une nouvelle fois : es-tu prêt ?

-Oui ! Lui affirmais-je.

Mais en même temps un flot de pensées, de sentiments et d’émotions m’envahirent. Je pensais plus particulièrement à mes parents, à ma famille, mes amis. Comme si je pressentais que je n’allais pas les revoir pendant une longue période. Et d’un autre côté, c’est comme si je me sentais à ma place ici. Quelque chose résonnait en moi.

Le général me sortit de mes réflexions. Nous étions sortis de l’ascenceur et nous nous retrouvions dans un couloir semblable au précédent. Et là, face à une solide porte en métal, il me dit :

-Nous sommes arrivés David ! Dès l’instant ou tu auras franchi cette porte, tu ne pourras plus faire machine arrière. Alors c’est à toi de décider maintenant si tu veux vraiment poursuivre.

-Je le veux ! Lui répondis-je sans hésiter.

-Très bien ! Parfait David !! Alors prépare-toi à rentrer dans un nouveau monde, inconnu de tous ou presque. La vie telle que tu la connais actuellement n’existe plus, du moins oublie tout ce que tu as connu jusque là, car en réalité tout est différend. Mais ça, tu le sais déjà non?

-Vous voulez parler des E.T.s que j’ai vu il n’y a pas longtemps?

-Haha…tu les appelle comme ça…mais oui c’est ça. Et tu verras par toi-même qu’il y en a beaucoup, de diverses formes et apparences.

-Alors ? Prêt ?

-Oui !

Cette fois le badge seul ne suffisait pas pour ouvrir , il dût taper un long code

sur le boîtier numérique. Dans un grincement métallique et sourd, l’épaisse porte s’ouvrit.

Dans un premier temps je ne pus rien distinguer, tellement il y avait une lumière vive.

Le général me dit :

-Attendons quelques minutes, le temps qu’ils finissent leurs tests. La lumière va redevenir normale.

Je pouvais entendre du monde de l’autre côté. Beaucoup de mouvements aussi. Et par dessus-tout, un son. Une espèce de vibration qui résonne et me bouche presque les oreilles. L’intense lumière faiblie jusqu’à s’éteindre.

-Encore quelques secondes, et nous pourrons y aller. Me dit le général.

Nous passons la porte et rentrons dans une “immense salle”. Il y a vraiment beaucoup de monde. Et surtout, au centre il y a un groupe d’êtres qui ne sont pas d’ici. Certains ressemblent à ceux que j’ai vus il y a quelques mois. D’autres sont presque humains. Ils sont tous placés autour d’un étrange objet qui émet des pulsations lumineuses.

D’un seul coup, je me rend compte qu’ils nous regardent tous.

-Ne crains rien ! Nous ferons les présentations après. Je t’emmène voir quelqu’un en particulier.

Nous traversons la salle pour atteindre une porte et nous retrouver dans une autre pièce.

Là, il y a une femme aux longs cheveux blonds, deux êtres de petite taille à la peau grise et un autre militaire. Ils semblent discuter. Mais je peux déjà sentir un désaccord. La tension est palpable. Et surtout, j’ai les poils de la nuque qui se dressent, comme pour m’avertir que quelque chose ne va pas ou qu’il y a un danger.

Le général prit la parole :

-Voici le petit garçon dont je vous parlais. Il s’appelle David.

“Bonjour David. Sois le bienvenue ! “

Cette femme aux cheveux blonds étincelants venait de me parler par la pensée. Sa voix est douce et chaleureuse. Mais quelque chose de différend émanait de sa personne.

“Vous n’êtes pas humaine ? “Lui demandais-je.

“Pas dans le sens ou tu l’entends, effectivement. Je viens de très loin, au-delà des étoiles.”

Les êtres gris ne semblent pas content de ma présence, ils me regardent et me sonde de leurs énormes yeux noirs. Ils essaient de rentrer dans mon esprit ou mes pensées. Le général avait raison. Mais je ne sais pas trop comment, j’arrive à les maintenir hors de moi. Ce qui m’inquiète vraiment, ce sont mes ressentis. J’ai toujours la chair de poule. La femme “Nordique” ( à priori c’est comme cela qu’ils se font appeler ) me rassure par des pensées d’amour.

Le général et les deux Grays ( c’est encore la Nordique qui me dit qu’on les nomme ainsi, et qu’ils viennent de Zeta de Reticuli ) semblent avoir des échanges virulents. Ils ne s’entendent pas sur quelque chose. Il sort de sa poche un appareil. On dirait un écran miniature. Quand il le touche de ses doigts, les images changent. Il le montre aux Zetas tout en continuant de parler. Puis, je m’aperçois qu’il y a du bruit à droite, dans le fond de la pièce. Il y fait sombre. Je distingue deux soldats, armes à feu en mains. Mais derrière eux, il y a quelqu’un d’autre. De très grand et costaud. Je vois bien sa silhouette. Mes poils se dressent à nouveau. Je comprends alors maintenant d’ou cela venait. Cet être immense est plein de haine, de colère, de violence. Je peux le sentir. Il sort de l’ombre. Les soldats essaient de le faire reculer. Il avance toujours. Il a une force incroyable. Et là, je prends un peu peur. Il mesure au moins trois mètres de haut. Et il ressemble à un gros lézard. Sa peau est marron, écailleuse et brillante. Il me fixe du regard. Il est vraiment en colère. Les soldats lui ordonne de reculer. Mais il ne veut pas. Il continue d’avancer. Le général leur donne l’ordre de tirer si il fait un pas de plus. Rien n’y fait. Il avance et écarte les deux soldats d’un geste. Ils s’apprêtent alors à tirer mais leurs fusils leur sont arrachés des mains. Le général se place devant moi. Comme pour me protéger. Il s’apprête à faire feu lorsque, tout à coup, un son étrange se fait entendre. Une sphère de couleur bleue apparaît comme sortie de nulle part. Etrangement, le Reptilien recule. Il semble surpris lui aussi. La sphère vient se placer entre nous et lui. J’apperçois quelqu’un à l’intérieur. Il semble tout bleu lui aussi. Il émane une grande lumière de cet être, c’est incroyable.

Vous pourrez bientôt découvrir la suite

Davian- Tous droits réservés ©2018